C’est le vol Yemenia 626 qui a changé la vie des familles de 153 personnes. C’est le vol 626 – un avion de ligne bimoteur Airbus A310-324 qui a effectué la dernière étape du voyage au départ de Sana’a au Yémen, et qui a fini sa course dans l’océan, au large des côtes de Moroni, aux Comores.

Une jeune fille de 12 ans a survécu. Bahia Bakari, enfant miraculée, survivante, qui a vécu des choses pires que la plupart d’entre nous, a été repêché dans l’eau après avoir survécu au crash en s’accrochant à une épave pendant 13 heures.

L’avion qui a effectué son dernier vol ce jour là avait été jugé inapte à voler dans l’espace aérien français ? Alors comment se fait-il qu’on l’ai laissé voler, tout court ?

Nous demandons à nouveau, au nom des victimes, au nom des familles survivantes, quelles mesures ont été prises concernant la recherche de la justice et la réparation du préjudice ?

Nous plaidons pour le maintien du dialogue et de la transparence pour les familles des victimes de l'accident - les familles qui recherchent la justice ont le droit de savoir ce qui est arrivé à leurs familles, comment et pourquoi. Les familles qui recherchent un soutien devraient trouver un soutien. Nous sommes ici pour encourager la lutte en votre nom.